En mars, le printemps ouvre enfin ses portes ! La longue période d’hibernation est terminée. Ce moment charnière de l’année constitue le basculement dans une saison nouvelle. Toute l’énergie du corps se réveille et tend à s’extérioriser dans un élan de vie créatrice. Sentiment de renouveau, détox légère, travail sur le foie, nettoyage de la maison, envie de changements… Découvrons comment faire danser votre énergie accumulée pendant l’hiver pour garder la forme en mars.

Une détox de pissenlit ou d’ananas pour votre vitalité

La bromélaïne que contient l’ananas permet d’aider à éliminer les surcharges accumulées pendant l’hiver.

Les prémices du printemps constituent le moment idéal pour entamer une détox alimentaire, légère et saisonnière. Je vous propose dans cette idée de commencer en douceur avec le pissenlit ou l’ananas, selon votre profil. Une détox plus soutenue sera proposée pour le mois d’avril.

L’objectif ? Vous faire gagner en vitalité.

Ces deux aliments contribuent en effet à drainer les toxines endogènes et à soulager les troubles mineurs de la digestion, tels que les ballonnements et la constipation. Or, une mauvaise digestion donne souvent lieu à une fatigue post-prandiale inconfortable.

Le pissenlit est plutôt conseillé aux personnes de type nerveux, tandis que l’ananas convient davantage aux personnes de type « dilaté ». Ne prenez pas personnellement ces catégories, il n’existe pas de bonne ou de mauvaise constitution physiologique. Chacun dispose de la sienne, qui lui est propre ! En naturopathie, on distingue ainsi les neuro-arthritiques – nerveux, minces, longs – des sanguino-pléthoriques – plus trapus, solides. Connaître votre constitution permettra de mieux appréhender votre fonctionnement et de bénéficier de conseils et d’usages adaptés à votre personne.

Où vous situez-vous, plutôt frileux/nerveux ou dilaté ?

La monodiète de pissenlit, pour les frileux

En phytothérapie, les feuilles séchées de pissenlit (Taraxacum officinale) sont utilisées en infusion pour favoriser l’élimination d’eau par les reins. Les racines des plantes de plus de deux ans servent, pour leur part, à stimuler la sécrétion de bile par le foie et à favoriser la vidange de la vésicule biliaire en cas de digestion difficile. Le pissenlit contribue alors à drainer les toxines du foie, des reins et des articulations. Ces effets viendraient de sa composition constituée de flavonoïdes et d’une grande quantité de sels de potassium.

Si vous êtes en bonne santé et dans le cas d’une constitution physiologique de type frileux, mince et nerveux, vous pouvez consommer des pissenlits un jour par semaine. Ils existent en salade, sous forme de jus (marques Kneipp ou Salus en magasion bio), en décoction (racines) ou en soupe accompagnés de carottes. De quoi varier les plaisirs tout en consommant le même aliment.

La consommation de pissenlit contient toutefois des contre-indications. De fait, cet aliment peut interagir avec certains traitements médicamenteux, notamment ceux utilisés contre les reflux gastro-oesophagiens. Renseignez-vous de préférence auprès de votre médecin pour éviter tout désagrément.

La monodiète d’ananas, pour les « dilatés »

L’ananas est, pour sa part, excellent pour alléger l’organisme des surcharges accumulées pendant l’hiver. Il convient donc parfaitement aux personnes non frileuses, plus trapues et de type « dilaté ». Si vous vous reconnaissez dans cette description, vous pouvez remplacer le dîner par un demi-ananas mûr et de qualité biologique durant une dizaine de jours. Ne jetez pas la tige ! La partie centrale du fruit regorge de bromélaïne, une enzyme qui favorise la digestion des protéines et l’assimilation des nutriments.

En mars, une respiration consciente pour harmoniser les énergies du printemps

La respiration consciente se révèle d’une aide incomparable pour garder la forme en mars.

La nature est bien faite, elle a pensé à nous doter d’une respiration automatique ! Or, nous avons parfois tendance à la bloquer dans le cadre de nombreuses situations, comme celles d’un stress intense et chronique. Si nous respirons mal, c’est tout le corps qui en est affecté.

Ainsi, une bonne respiration peut avoir des bienfaits réels sur l’équilibre physique et émotionnel. Elle permet notamment d’améliorer le fonctionnement des organes digestifs et participe à éliminer les déchets toxiques de l’organisme.

Dans cette idée, donnez un maximum de confort à votre corps et pensez à pratiquer la respiration consciente. Voici deux exercices simples pour vous aider : la respiration abdominale et la respiration diaphragmatique.

Tout d’abord, préparez-vous. Pratiquez de préférence le matin, assis confortablement sur un zafu, un coussin ou le rebord d’une chaise, si possible face à la lumière du jour. Réglez le minuteur de votre téléphone en mode avion sur cinq minutes. Fermez les yeux pour plus de concentration.

La respiration abdominale

Dans le cadre de la respiration abdominale, l’air doit descendre vers le bas de vos poumons afin de gonfler et dégonfler le ventre de manière régulière.

Comment faire ? Inspirez normalement en laissant l’air descendre vers votre ventre qui va se gonfler et se dégonfler doucement. Relâchez les abdominaux. Tentez de visualiser le cheminement de l’air dans votre corps. Fermez les yeux pour aider à la détente. Après cinq minutes, observez votre ressenti et notez les changements que vous percevez.

La respiration diaphragmatique

Cette respiration est souveraine pour libérer les tensions nerveuses et musculaires.

Comment faire ? Tentez de visualiser le cheminement de l’air dans votre corps. Inspirez l’air par le nez en contractant le diaphragme, soit le muscle situé sous la cage thoracique / sous les poumons. Retenez la respiration cinq secondes.

Puis, expirez doucement par la bouche en vidant vos poumons le plus possible. Cette étape tend à décontracter le diaphragme. Recommencez le processus. A la fin de l’exercice, secouez les épaules et détendez la mâchoire, qui peuvent être contractées.

Cette respiration très engageante peut améliorer le système digestif. Elle a également une grande influence positive sur votre état mental et psychique.

S’occuper du foie pour garder la forme

Le foie est un organe important du corps, tant au vu de sa taille que de sa fonction. En moyenne, un foie adulte mesure 16 cm de haut, 28 cm de large et 8 cm d’épaisseur. Son poids est d’un peu plus de 1,5 kilo. Quant à son rôle, majeur dans le fonctionnement physiologique, il consiste d’abord à déstocker et filtrer le sang. Le foie intervient dans près de 300 fonctions physiologiques. Parmi celles-ci, on compte l’élimination des substances toxiques issues de la digestion, ainsi que des résidus médicamenteux et des hormones.

Le foie relié à la colère

La médecine traditionnelle chinoise associe le renouveau du printemps avec la détoxification. Vous l’avez compris, c’est le foie qui se charge principalement de cette action. Sur le plan émotionnel, le foie est relié à la colère, aux conflits et aux contrariétés. Le mois de mars peut être le moment idéal pour travailler sur ces points énergétiques afin d’éviter qu’ils ne s’imprègnent en vous. Un acupuncteur ou un ostéopathe compétents sauront vous accompagner.

Savez-vous que le foie aime la chaleur ? Vous pouvez dans ce cas déposer une bouillotte chaude – non brûlante – sur le côté droit de votre abdomen, pour l’accompagner dans son travail.

Nettoyer et revitaliser la maison de fond en comble

Le printemps naissant est aussi le moment de faire valser les énergies de la maison et, par ricochet, les vôtres.

Je vous propose de terminer cet article pour garder la forme en mars en évoquant le nettoyage de la maison. Certains – voire certaines ? – commencent leur nettoyage de printemps plus tard dans la saison. Personnellement, la lumière plus vive et les jours qui grandissent me donnent toujours l’envie d’un grand chambardement ménager dès le début du mois de mars. Ainsi, quand les beaux jours se présentent en plein, je me sens libre d’en profiter pleinement.

Je considère la maison – au sens foyer, qui inclut donc tous les types d’habitat – comme un refuge. Ce lieu que nous choisissons la plupart du temps est un lieu qui nous ressemble et nous ressource. Nous y sommes pleinement nous-même. En outre, les murs sont le réceptacle de nos émotions. Il convient de lui apporter grand soin par un nettoyage en profondeur.

Nettoyer et revitaliser l’énergie

Pour nettoyer et revitaliser votre maison de fond en comble une fois par an, prenez plusieurs jours, pour (liste non exhaustive) :

  • trier, classer et mettre à jour les papiers administratifs
  • trier la vaisselle et la cuisine dans sa globalité : vérifier les éléments ébréchés, à réparer, à jeter, à donner, à remplacer. Vérifier les dates d’expiration des aliments
  • trier les vêtements, les chaussures, les sacs, les accessoires. Revendre, donner, jeter
  • trier la salle de bains et le linge de maison/lit
  • nettoyer les matelas et les retourner
  • trier la bibliothèque, les bibelots, l’ordinateur et le téléphone.

Ce grand travail de tri peut être accompli avec la méthode Marie Kondo, toujours très efficace.

Ensuite, vient le temps du nettoyage :

  • des rideaux, de la couette, des oreillers – plus tard, des manteaux, après les giboulées de mars.
Pour aller plus loin

Si vous sentez l’envie d’aller plus loin, c’est le moment d’envisager une éventuelle réorganisation de votre intérieur. Et si le canapé se trouvait mieux placé de l’autre côté du salon ? Et si vous réorganisiez vos placards avec des contenants appropriés ? Tentez des organisations toujours plus harmonieuses, qui vous apporteront un mieux-être supplémentaire et l’impression d’avoir déménagé, les frais en moins.

Dans un dernier temps, envisagez de laver les murs et le plafond. Vérifiez au préalable que le revêtement mural se prête à accueillir un peu d’eau. Si tel est le cas, de grands balais plats – l’un en microfibre pour éliminer la poussière, l’autre doté d’une serpillère fine – feront parfaitement l’affaire.

Enfin, pour parfaire tout ce travail et honorer votre chez-vous tout neuf, diffusez dans la maison des aérosols aromatiques d’huiles essentielles. J’affectionne particulièrement ceux de la marque Pranarôm.

 

J’ajoute à ces conseils mensuels l’habitude de se rapprocher de la nature pour garder la forme en mars. Pour cela, marchez dans un lieu le moins pollué possible.

En avril, je vous reparlerai du foie, d’une détox plus approfondie et comment quitter tout à fait l’hiver.

 

« Booster son Energie Vitale – L’énergie circule en moi et tout autour de moi »

Crédits photos : Pineapple Supply Co., Oleksandr Pidvalnyi, Ann Poan.

Je touche une petite commission si vous passez par les liens Amazon, cela m'aide à entretenir ce blog. Merci si vous le faites ! :)
Si vous avez aimé l'article, vous êtes libre de le partager ! :)

Vous pourriez aussi aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En savoir plus sur Booster son Energie Vitale

Abonnez-vous pour poursuivre la lecture et avoir accès à l’ensemble des archives.

Continue reading